L’interactivité en direct : cerise sur le gâteau, c’est 100% écolo

Environnemental, économique et sociétal : l’interactivité en direct coche toutes les cases du développement durable. La preuve par trois.

 

1. Préserver l’environnement

Organiser un événement interactif s’inscrit dans une démarche environnementale indéniable. Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la dématérialisation d’une rencontre entre les dirigeants d’une entreprise et leurs collaborateurs, des marques et leurs clients, des influenceurs et leurs followers permet de faire l’économie des déplacements. Plus besoin de prendre l’avion, le train ou sa voiture pour réunir une audience à un endroit précis. Un ordinateur, un smartphone ou une tablette ainsi qu’une connexion internet suffisent pour participer à un événement à partir du moment où celui-ci est capté par quelques caméras et diffusé en direct sur Internet. En s’affranchissant des contraintes imposées par la distance, on limite forcément son empreinte carbone individuelle et par voie de conséquence, son impact sur l’environnement. De plus, la conscience de participer à une œuvre collective implique une prise de responsabilité écologique qui peut s’étendre à d’autre pans du développement durable. Ajoutons que plus la fréquence d’organisation de ce type d’événements interactifs sera élevée, plus son efficacité écologique sera validée.

2. Faire des économies de façon responsable

De toute évidence, l’organisation d‘événements physiques coûte cher : frais de déplacements, frais de logement, frais de location d’un espace, frais de bouche, etc. On peut tout à fait être aux petits soins avec son audience en lui recommandant de se connecter à distance à un espace de dialogue en ligne, plutôt que de se donner rendez-vous à une date précise dans un auditorium par exemple. Ces webcasts en ligne permettent ainsi d’effectuer de très importantes économies d’échelle en termes de coûts unitaires et en étant beaucoup moins gourmands en termes de ressources exploitées. De plus, on peut considérer que cet engouement grandissant pour l’interactivité en direct découle d’une volonté de pratiquer une communication plus innovante, plus éthique, et plus équitable. Enfin, dans les usages, elle colle de plus en plus à une évolution des modes de travail comme l’illustre l’expansion actuelle du télétravail pour les particuliers.

3. Renforcer la cohésion par le dialogue

L’essence même d’une conférence interactive est d’instaurer un échange dénué de barrières hiérarchiques avec son audience. Par exemple, pour une entreprise, mettre en exergue les préoccupations de ses salariés lui permet de montrer sa considération envers eux, mais surtout de favoriser le dialogue et de faire remonter les informations sur le climat interne. Ce type d’échanges s’inscrit par ailleurs dans une logique de travail collaboratif : chacun à son échelle apporte sa pierre à l’édifice en posant la « question qui fâche », ou en faisant part de projets réussis, de dysfonctionnements ou de compétences non exploitées. C’est ce que l’on attend du dialogue social. C’est également un excellent moyen de développer l’émulation ainsi que l’investissement de ses collaborateurs. Si l’interactivité en direct ne remplacera jamais une rencontre physique « les yeux dans les yeux », elle épouse parfaitement une nouvelle forme d’échanges qui permet par l’anonymat une forme de libération de la parole, et plus globalement, l’instauration d’un dialogue décomplexé. A chacun d’y placer les limites qui s’imposent.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *